CoCoShaker – Incubateur d’entrepreneurs sociaux en Auvergne

actualités

SAGESSE TECHNOLOGIES : la réalité virtuelle au service des seniors

Quand le virtuel redonne goût au réel… Depuis 2017, Clément Pradel, avec sa société Sagesse Technologies, installée à l’Atrium à Vichy, travaille autour de la réalité virtuelle auprès des seniors. Une idée simple mais qui permet aux personnes âgées en EHPAD de sortir de leur isolement en marchant le temps d’un film en 360° sur les traces de leur passé.

Avec Sagesse technologies, Clément Pradel signe avant tout une conviction profonde. Celle du respect des plus âgés et de leur savoir. Une histoire qui a commencé voici plusieurs années au cœur de Lurcy-Levis dans l’Allier. Le petit garçon d’alors grandit, entourée de ses tantes, oncles et grand-parents. Il apprend. Le sens des valeurs et le respect des anciens et de leurs paroles. Mais aussi leur fragilité quotidienne et leur sagesse face à la vie qui coule inexorablement. Sagesse, un mot qui a guidé sa vie et qui est aujourd’hui l’ADN de sa société.

Une sagesse qu’il a choisi d’allier aux nouvelles technologies pour concevoir son projet. Celui d’une évasion par la réalité virtuelle. En 2018, l’apparition d’un nouveau matériel, un casque abordable lui permet d’évoluer en imaginant un voyage immobile pour les personnes en EHPAD. Le pouvoir immersif du dispositif est testé dans 5 EHPAD de la région. Et le résultat est là. Surprenant même. Loin de fuir cette virtualité, les personnes âgées s’en emparent, y prennent plaisir, et en redemandent. Le personnel, lui, est parfois plus réticent, se pose beaucoup de questions. D’où l’idée de le former à ces technologies, pour en comprendre les enjeux et réfléchir sur la manière de les articuler dans le quotidien des résidents.

Des résidents qui selon Clément Pradel trouvent « sympa » le concept de partir ailleurs, loin de leurs préoccupations, à la découverte d’autres pays. Mais qui demandent dans les films projetés plus de proximité, de liens avec leur « avant », ces lieux de travail, de promenade, de vie familiale qu’ils ont laissés derrière eux.

UNE ÉTUDE SUR L’IMPACT DES VIDEOS SUR LA SANTÉ DES SENIORS

L’idée fait son chemin et caméra au poing, Clément Pradel part filmer. En créant sa banque de données, il donne à voir le patrimoine local, architectural, culturel ou naturel de l’Allier. Des fêtes Napoléoniennes de Vichy au château de Lapalisse ou une excursion en forêt de Tronçais, il travaille sur des choses simples et concrètes. Avec une envie :  mettre en action la mémoire affective.

Un enjeu pour de nombreuses personnes qui sont atteintes de pathologies neurologiques, comme Alzheimer ou qui souffrent d’anxiété chronique. La nécessité de confirmer ses ressentis face aux réactions des personnes âgées le pousse à mener une nouvelle expérience. « Nous avons besoin de recul et surtout de vérifier l’impact réel de cette réalité virtuelle. C’est pourquoi nous nous lançons dans la réalisation d’une étude clinique de trois ans en partenariat avec le laboratoire HAVAE rattaché à l’université de Limoges et potentiellement l’université de Québec pour mesurer cela. Nous sommes les premiers à proposer cela en France. Si le protocole n’est pour l’instant par encore structuré, nous aimerions savoir dans quelle mesure on va pouvoir augmenter le sentiment de mieux être. De la part de la personne regardant la réalité virtuelle et des soignants. Et voir si cela a un impact sur les traitements et leur diminution ».

Un travail que Clément Pradel entend mener depuis le territoire bourbonnais. S’il a choisi de s’installer à l’Atrium à Vichy, c’est en raison de son emplacement à côté de la gare, de l’accueil qui lui a été fait et de son envie d’embaucher en local. « Vichy est un bon terreau pour nous propulser. On veut montrer que l’on peut avoir de l’ambition dans l’économie sociale et solidaire. On peut avoir un modèle de start-up avec des valeurs sociales. On veut prouver que d’autres chemins vers l’entreprenariat sont possibles. Je crois que l’entreprise, elle gagne à redistribuer, à avancer et à partager. ». Le fondateur de Sagesse technologies compte bien grandir en embauchant cinq personnes pour accentuer la partie purement vidéo et la partie commerciale.

UNE APPLICATION EN COURS DE DÉVELOPPEMENT

Et quand on lui parle avenir, difficile pour le jeune homme de ne pas faire référence au COVID-19 et à son impact sur les résidents en EHPAD. « Je me suis beaucoup inquiété pour eux durant ces deux mois. La période a été très compliquée mais grâce aux masques de réalité virtuelle, cela a permis parfois d’aider des personnes à ne pas lâcher prise ».

Désormais, le projet intéresse. Clément Pradel a été approché par un groupe. « Nous travaillons également à un partenariat avec une société américaine autour de l’hygiène des masques et des casques. C’est une obligation de se repositionner au vu du contexte sanitaire. Cette société propose un petit boîtier qui permet une désinfection UV accepté en hôpital donc avec un haut niveau de sécurité. »

Le jeune homme travaille actuellement à une application dont le contenu permettra à ses clients d’être autonomes sur la gestion du dispositif. Elle facilitera la vente en France, en Europe et tout particulièrement dans les pays francophones d’ici 2021.

Parmi les nouveautés, il développe pour sa douzaine de clients par exemple des exercices d’art thérapie sur fond de soleil couchant. Et espère multiplier les contenus grâce à des caméramans dans toute la France.

Avec un rêve qui découle de ces semaines difficiles : développer une réalité virtuelle qui permettrait de rapprocher les familles. Et donnerait l’occasion aux grands parents de suivre ainsi une fête d’anniversaire. Un projet sur lequel il préfère rester cependant discret. Tout en démontrant que « les petites start-ups de la diagonale du vide peuvent aussi faire de belles choses ».

Et s’il ne devait retenir qu’une chose de cette expérience d’à peine trois ans, ce serait cette rencontre avec Germaine, la doyenne de l’expérimentation en EHPAD. « Je l’avais emmené découvrir Petra avec le casque. A la fin, les larmes dans les yeux, elle m’a remercié. Alors si, grâce à ma vidéo j’ai pu lui faire vivre quelque chose qu’elle pensait ne jamais pouvoir faire et bien pour moi, mon pari est déjà validé ! »

www.sagesse-technologies.com/

Lien de l’article Vichy Économie : https://www.vichy-economie.com/carnet_economique/sagesse-technologies-la-realite-virtuelle-au-service-des-seniors/