CoCoShaker – Incubateur d’entrepreneurs sociaux en Auvergne

actualités

Où en sont les initiatives publiques et privées pour développer le bourg de Villeneuve-sur-Allier ?

Villeneuve-sur-Allier, libéré du flux des camions depuis que le contournement de la N7 est opérationnel, chercher à se réinventer, grâce à plusieurs initiatives privées et publiques.

Depuis que le contournement est opérationnel, Villeneuve revit : « C’était tellement dangereux, je prenais ma voiture pour amener mon fils à l’école alors que je peux y aller à pied », témoigne Louise, 34 ans. Arrivée dans l’Allier, et à Villeneuve, en 2017, après avoir grandi à Lille et vécu à Bruxelles, elle a été marquée par notre dépendance à la voiture.

« On croit à tort qu’on pollue moins en vivant à la campagne, mais on a besoin de la voiture pour tout ! »

Les questions de mobilité sont au cœur du projet que Louise de Vaulx-Fortin, a élaboré pendant le premier confinement : « Ma réflexion a explosé ».

Dans l’ancienne gare de Villeneuve que la mairie veut réhabiliter (lire ci-dessous), Louise de Vaulx veut apporter différents services de proximité et créer du lien social, « pour que cette ancienne gare reste un lieu de connexion entre les personnes. »

Son objectif est de créer ce que l’on appelle de nos jours un tiers-lieu, un espace à la fois vecteur économique et acteur social. Il offrira des services marchands (café, journaux, Française des jeux, épicerie de produits locaux, vente d’objets d’artisanat local les étés, vente de fleurs sur commande à la Toussaint…) et des services non-marchands (point Mondial Relay pour les colis, point de collecte de mobiliers usagés en vue de leur réfection, point d’informations touristiques…)

Louise envisage d’organiser des événements culturels ponctuels, expositions ou concerts, mais également des rencontres et des dégustations avec les producteurs locaux. « Je voudrais nouer des partenariats avec les agriculteurs de Villeneuve et des environs pour être un point de vente de leur production. »

Dans l’idéal, Louise aimerait ouvrir en septembre prochain, mais, entre le contexte sanitaire et la rénovation du local, deux choses qui ne dépendent pas d’elle, elle préfère ne pas avancer de date précise. Une chose est sûre, son tiers-lieu s’appellera « L’Autre gare ». Et à défaut de train, l’on pourra louer ici des vélos, prendre des co-voiturages ou recharger son véhicule électrique. Des services que Louise voudrait aussi proposer, pour répondre aux questions de mobilité durable.

Stéphanie Ména

stephanie.mena@centrefrance.com 

Lien de l’article La Montagne : https://www.lamontagne.fr/moulins-03000/actualites/ou-en-sont-les-initiatives-publiques-et-privees-pour-developper-le-bourg-de-villeneuve-sur-allier_13928146/?fbclid=IwAR3RTx-V8Y_SOvW7T41yVNBV_c-koxHvHJjFAwJ-sShplxqhXUTXm33tiHs